Lettre de Michel aux choristes

PHOTO-CONCERT-1.jpg

Cette photographie m’est aimablement prêtée par mon ami Thierry Zoccolan, photographe professionnel. Elle n’est pas libre de droits et ne doit être reproduite sous aucun prétexte. Thierry nous fera un album un peu plus tard.

22 novembre 2022  

Bonjour à tout le monde ! 

Je ne sais pas par où commencer tant j’ai de choses à dire… 

Pour commencer…ouf ! On l’a fait. Ce n’était pas gagné d’avance. Pour que ça marche il était indispensable que toutes les personnes participantes s’investissent à 200%...c’était le cas. 

Les deux premiers jours d’installation ont été très éprouvants et laborieux. Les bénévoles impliqués ont fait un travail considérable, que ce soit aux stands, buvette, billetterie, ventes produits Viva, programmes, et dans la salle lors des concerts. 

Les choristes qui ont consacré du temps à distribuer des flyers, à faire la tournée des radios et journaux, à en parler autour d’eux, ont largement contribué à renforcer l’affluence du public. 

La régie supposait un dispositif très sophistiqué pour que la vidéo, les lumières et le son fonctionnent à merveille. Delphine a été récompensée de son investissement sur la sono depuis 2 ou 3 ans car en travaillant sous la direction d’Éric, elle a bénéficié d’une expérience très formatrice. 

Cathie était en devoir de superviser tout cet ensemble, d’articuler les actions, en assurer les performances, réparer les oublis, interpeller là où il y avait des lacunes, veiller au respect de nos engagements. Elle a dû faire preuve quelquefois de sévérité mais n’a jamais été injuste. Et puis quelles équipes formidables dans chacune des commissions dont Eliane qui a parfaitement réussi la répartition des couleurs…la photo en témoigne. 

Au début de chaque concert, j’ai été touché par les prises de parole des associations partenaires Cimade, Agora / Secours Catholique, Biaujardin, Lycée Agricole de Rochefort-Montagne : des communications concises et significatives sans lesquelles notre démarche n’aurait aucun sens. 

Soulignons aussi les discours de Madame Joseph et Madame Tardieu adjointes au Maire, qui prouvent qu’il est infondé de juger systématiquement les élus(es) par des commentaires négatifs. Car en l’occurrence, ces personnes se sont manifestées avec modestie, dans le seul souci d’honorer leur mandat avec intégrité et de verbaliser leur désir de s’associer à cette action.

Alors donc, les concerts : 

Là où je me trouvais, j’étais un peu moins présent pour le choeur car il était indispensable de me consacrer autant à l’orchestre avec lequel je n’ai pas eu de fréquentes répétitions…mais je n’ai pas perdu une miette de votre interprétation…je me résume déjà : 

Sincèrement vous avez été au top. 

Bien sûr, certains diront qu’ils ont entendu çà et là quelques imperfections. Il y’en a toujours, chez les choristes mais aussi les musiciens… et moi-même (mesure 7 de « Voies lactées » j’ai planté l’entrée du cor si cher à mes oreilles… ça commençait très mal !). Mais ces petites (et rares) imperfections ne sont pas perceptibles quand on est face à la scène. 

Je garde bien plus en mémoire le soin que vous avez porté au placement de vos voix, aux nuances, à l’articulation, à vos respirations. Jamais je n’ai eu sous la main de personnes aussi attentives et consciencieuses, sans partitions pour la grande majorité d’entre vous. L’addition de toutes ces heures de travail aboutissait enfin au sommet de l’ouvrage. 

Quelques exemples : le pianissimo de « chevelures de Bérénice… » était d’une telle beauté que j’en serais tombé par terre ! Le forte qui suit « car là-haut dans les cieux… » m’a envoyé une claque inoubliable…et bien sûr « Lucy », duo des solistes Anne-Marie et Fabrice (quel talent tous les deux !) puis ce tutti « allant vers le progrès le bonheur à la ronde »… c’était somptueux !!! 

« Les temps modernes » a provoqué des applaudissements nourris. C’était, du reste, une interprétation très convaincante. Les voix femmes sur chaque début de couplet offraient une couleur d’une rare élégance. Le final choeur en tutti et orchestre propageait une puissance impressionnante (nombreuses réactions positives du public comme pour « Marita »). 

Un coup de chapeau à Fred Bobin. Son authentique talent et son charisme ont incontestablement apporté une plus-value à ce spectacle. La richesse du texte « Trop de tout » parachevait, sur un mode à la fois poétique, critique et suggestif, la signification profonde de « Terra Viva ». 

Je dois aussi adresser ma plus vive gratitude aux « choristes percussionnistes ». Pour être franc, je leur en ai fait baver. Un nombre incalculable de répétitions et d’heures de travail personnel ont été nécessaires et ils ont bossé dur. Il reste quelques petites améliorations à faire sur « Oasis » et « Terra Viva » mais sur « Terres arides » et « Demain peut-être », c’était la perfection…on les voit sur les images, ils comptent soigneusement leurs temps et repères rythmiques…c’est si touchant ! Et bravo à Jean-Yves pour les troncs d’arbres sous les toms. 

N’oublions surtout pas la présence vibrante de La Viva Pays de Loire parfaitement cadrée par Mauricette et Chantal qui ont porté un soin particulier à appliquer les nuances et expressions que nous avions travaillées avec elles auparavant.  

Chapeau bas aux choristes de l’Agora, avec ces personnes si ferventes, si joyeuses, quand on sait que leur quotidien est loin d’être facile. Elles représentaient si bien la réussite de nos échanges réguliers.  

De même pour les élèves du Lycée Agricole de Rochefort-Montagne, qui nous ont offert leur enthousiasme et leur fraicheur. 

Leurs entrées en scène se sont déroulées avec une fluidité remarquable, en un temps record : 20 secondes (chrono en main !) Merci à Eliane qui a parfaitement réussi la répartition des couleurs.

J’aurai l’occasion de vous en dire plus très bientôt. Sur le ressenti des musiciens, des solistes mais surtout, surtout, du public. 

Depuis que je compose et dirige des oeuvres (1987) je n’ai jamais reçu de retours aussi élogieux et unanimes sur l’écriture et l’interprétation

C’est très encourageant car cet auditoire est d’autant plus difficile à séduire qu’il ignore tout de notre oeuvre. C’est pour lui une totale découverte. 

Dans les semaines qui précèdent une première, on est forcément sous pression car ce montage est très exigeant, mais au fond de moi, une sourde appréhension me minait en permanence…sans cesse je ressassais : « Je suis convaincu que cette création est aboutie mais le public va-t-il l’entendre de cette oreille ? » On ne peut jamais en être sûr…et là, ces avalanches de témoignages ont dissipé mes moindres doutes. 

Je sais que vous avez aussi entendu de semblables appréciations. Un tel enthousiasme, c’est renversant. Un bonheur égal sur la scène et dans la salle…que souhaiter de mieux ? 

Nous parlerons aussi des musiciens qui m’ont dit les uns après les autres que c’était un truc formidable, qu’ils éprouvaient un grand bonheur à jouer avec nous, des danseurs qui nous ont offert une prestation expressive d’une exceptionnelle beauté, d’artistes professionnels qui me sont proches, présents aux concerts, qui ne tarissent pas de compliments. 

J’ai pu voir les prises de vue de la première caméra. Visuellement c’est vraiment beau. Sans prétention, c’est pro. Et pour le son (sachant que le micro d’une caméra est toujours de qualité médiocre) c’est bluffant. Eric Toury (celui-là, on se le garde) a conçu une sonorisation d’une qualité inégalée…on lui doit une grande partie de notre succès. Et Dom à la vidéo…nickel ! 

Pour conclure, je suis simplement heureux, comblé, d’avoir vécu grâce à vous des instants inoubliables…alors un grand merci. 

 

Donc ce jeudi 24 à 18H00 salle Victor Hugo, on se repose, on savoure, on exprime ses sentiments, on échange nos impressions, car on s’en souviendra longtemps de ces concerts ! 

Ci-dessous le mot d’une amie de Paul Chayla :

NOTES_5bl.png

J'ai assisté à la représentation "Terra Viva" hier soir, à la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand .

 

Quel spectacle magnifique ! J'ai été déconnectée de tout pour me connecter à l'essentiel qui fait notre existence dans l'univers …

 

Cet arc en ciel de choristes avec la palette des musiciens, des solistes, des danseurs, des images ...guidés par un brillant chef d'orchestre a donné un tableau inestimable qu'on voudrait pouvoir accrocher au fil du temps qui passe, pour nous poser devant notre devoir d'humanité .

Les valeurs, convictions et engagements sont votre force. Très grand MERCI pour ce spectacle empreint de réalités, de réflexions, de sagesse, d'espoirs, de simplicité .

Félicitations et immense BRAVO à toute la "Viva" avec un Merci spécial à l'un de vos choristes, mon ami Paul Chayla sans qui je n'aurais pas vécu ce beau moment .

 

Votre spectacle ne doit pas rester dans l'ombre. Il mérite d'être connu et surtout diffusé bien au-delà de notre belle région .

 

Bonne continuation dans tous vos projets .

Bien cordialement

Maryse Chapeland

NOTES_2bl.png

Bonjour à tous !

Voici les dernières précisions pour les jours à venir , Michel s'est coordonné au mieux avec les techniciens de la Maison de la Culture .

Jeudi 17 novembre :
17H > répétition des toms en scène 

18H > répétition choristes en scène, mais sans les musiciens, avec une bande son et sans les instruments présents lors du spectacle. Cela pour nous permettre de nous habituer à la scène, de régler les placements et les couleurs... Donc il faudra porter les hauts colorés ...

20H30 > les musiciens répèteront SEULS

"Défense express de rester même en spectateur" dixit Michel !

Vendredi 18 novembre :

20H30 > RÉPÉTITION GÉNÉRALETous en scène pour tout le monde.

Samedi 19 novembre :

20H30 > LEVÉ DE RIDEAU raccord prévu à 19h

Dimanche 20 novembre :

17H > LEVÉ DE RIDEAU raccord prévu à 16h

Et voilà, ça avance !
Plein d'amitiés à tous ... on y arrivera !
Cathie